Mieux comprendre le lymphome de Hodgkin.

July 2024
Lymphome

On distingue plusieurs types de lymphomes, parmi lesquels le lymphome de Hodgkin qui représente environ 10% des lymphomes.

Le lymphome de Hodgkin touche le système lymphatique, qui regroupe l’ensemble des globules blancs qui circule dans le sang. Il correspond plus particulièrement à une prolifération abondante de lymphocytes B anormaux. Ces cellules (aussi appelées cellules de Reed-Sternberg) vont se multiplier et former un amas, à l’origine de la tumeur cancéreuse, dans les ganglions lymphatiques, la rate et parfois la moelle osseuse.

Quelles sont les causes du lymphome de Hodgkin ?

Les causes de ce lymphome sont très peu connues. Cependant, il a été montré que l’infection par le virus Epstein-Barr (virus responsable de la mononucléose) était un facteur de risque pouvant jouer sur l’apparition d’un lymphome de Hodgkin, de même que le tabac.

Comment traite-t-on un lymphome de Hodgkin ?

Le lymphome de Hodgkin est particulièrement réceptif aux traitements par chimiothérapie, avec ou sans association à une radiothérapie. Il fait partie des cancers ayant les meilleurs pronostics, avec un taux de guérison très important. Dans la plupart des cas, la chimiothérapie utilisée pour traiter un lymphome de Hodgkin suit le protocole ABVD. Cette chimiothérapie est administrée toutes les deux semaines et la durée du traitement (entre deux et huit mois) varie selon le stade du cancer, l’état de santé du patient et la réponse au traitement. ABVD correspond aux substances suivantes : Doxorubicine aussi appelée Adriamycine (Adriblastine®), Bléomycine (Blenoxane®), Vinblastine (Velbe®) et Dacarbazine (Deticene®).

Un autre traitement utilisé dans le cas d’un lymphome de Hodgkin, mais moins régulièrement est le protocole BEACOPP. Il regroupe les produits suivants : Bléomycine (Blenoxane®), Étoposide, Doxorubicine (Adriblastine®), Cyclophosphamide (Procytox®), Vincristine (Oncovin®), Procarbazine (Mutalane®) et Prednisone (Cortancyl®). L’administration de cette chimiothérapie se fait, généralement, toutes les trois semaines.

Sources : Ellye, Institut national du cancer, Institut Gustave Roussy, Société canadienne du cancer

Associations de patients

No items found.