Espace informations

Nos derniers articles

Questions fréquentes

Le lymphome non hodgkinien (LNH) indolent a tendance à se développer très lentement et les patients ne présentent généralement des symptômes qu’à un stade avancé de la maladie.

On retrouve notamment :

  • Lymphome folliculaire
  • Lymphome de la zone marginale
  • Lymphome B nodulaire à prédominance lymphocytaire
  • Etc…

Une liste complète se trouve sur la plateforme.

L'immunothérapie est un traitement qui vise à stimuler les défenses immunitaires de l'organisme contre les cellules cancéreuses. Son efficacité a été démontrée dans un grand nombre de cancers, même si sa tolérance est marquée par un profil de toxicité spécifique lié à la réactivation du système immunitaire.

Les exemples incluent les inhibiteurs de checkpoint (nivolumab, pembrolizumab) et la thérapie CAR-T, où les cellules T du patient sont génétiquement modifiées pour mieux combattre le cancer.

Une autogreffe, également connue sous le nom de greffe de cellules souches autologues, est une procédure dans laquelle les cellules souches hématopoïétiques sont prélevées chez le patient lui-même et réinjectées après un traitement préalable. Contrairement à l'allogreffe, qui utilise des cellules souches d'un donneur compatible, l'autogreffe utilise les propres cellules souches du patient. L'autogreffe est utilisée dans le traitement de certains types de lymphomes, afin de permettre l'administration de doses plus élevées de chimiothérapie ou de radiothérapie que ce qui serait possible avec des traitements conventionnels.

Associations de patients

No items found.