L’immunothérapie, définition et fonctionnement.

July 2024
Traitements

L’immunothérapie vise à stimuler les défenses immunitaires de l’organisme contre les cellules cancéreuses. Cette stimulation du système immunitaire peut se faire notamment grâce à des inhibiteurs de points de contrôle, des anticorps ou encore des vaccins thérapeutiques.

Qu’est-ce que le système immunitaire ?

Le système immunitaire regroupe l’ensemble des cellules et des molécules du corps humain dont le rôle est de détecter les cellules anormales puis de déclencher une action pour les éliminer. Deux réponses sont à retenir : l’immunité innée (ou naturelle) et l’immunité acquise (ou adaptative). L’immunité innée est immédiate ; elle se met en place dès l’intrusion du corps étranger, pour le détruire sans l’avoir jamais rencontré au préalable. L’immunité acquise s’adapte à chaque nouveau pathogène. A la suite d’une première rencontre du système immunitaire avec l’agent pathogène, des globules blancs vont s’adapter à l’agresseur en développant des anticorps spécifiques à ce dernier et rester dans le sang. On les appelle des lymphocytes mémoires. De cette façon, lorsque le même agent pathogène arrivera dans l’organisme, les lymphocytes mémoire entrent en action et le processus d’élimination sera beaucoup plus rapide et efficace.

Pourquoi le système immunitaire ne fonctionne pas contre les cellules cancéreuses ?

Le système immunitaire est très efficace pour lutter contre les cellules anormales qui proviennent de l’extérieur. Cependant, une cellule cancéreuse est une cellule initialement normale du corps humain qui va subir une transformation puis se multiplier de manière incontrôlée jusqu’à former une tumeur. Le système immunitaire ne va donc pas immédiatement la reconnaître comme étant anormale. Il doit donc être réactivé pour se mettre en action et lutter contre les cellules cancéreuses. C’est sur ce principe que se base l’immunothérapie.

Comment fonctionne l’immunothérapie ?

Plusieurs manières de stimuler le système immunitaire sont en cours de développement. Actuellement, les traitements d’immunothérapie les plus répandus reposent sur l’utilisation d’inhibiteurs de points de contrôle. Les cellules tumorales ont la capacité d’inactiver les cellules immunitaires à l’aide de « points de contrôle » comme CTLA-4 ou PD-L1. Les inhibiteurs de points de contrôle (anti-PD-L1: Nivolumab, Pembrolizumab… ; anti-CTLA-4 : Ipilimumab…) vont venir bloquer ces points permettant de lever l’inactivité des cellules immunitaires qui vont pouvoir reprendre leur rôle et détruire les cellules cancéreuses. Ces traitements peuvent cependant entraîner des effets indésirables. En effet, la mise en place d’un traitement d’immunothérapie par inhibiteur de points de contrôle peut entraîner des réactions auto-immunes qui peuvent s’attaquer à des cellules saines.

Une autre façon de stimuler le système immunitaire est l’emploi d’anticorps bispécifiques. Ces anticorps ont la particularité de se lier à deux types de cellules différentes ; par exemple d’une part, les cellules immunitaires (lymphocytes T) et d’autre part, les cellules cancéreuses. Un rapprochement physique de ces deux types de cellules est fait, facilitant ainsi la destruction de la cellule cancéreuse par la cellule immunitaire.

Les vaccins thérapeutiques, à l’inverse des vaccins préventifs, n’ont pas pour but de prévenir d’une maladie mais de déclencher une réponse immunitaire contre un corps étranger déjà présent dans le corps, comme une cellule cancéreuse par exemple. Une technique de vaccination thérapeutique consiste à introduire dans l’organisme des antigènes spécifiques de la cellule cancéreuse.

De nombreuses stratégies de traitement par immunothérapie sont en cours de développement dans le cadre d’essais cliniques. Vous pouvez les retrouver sur la plateforme Klineo.

Sources : Inserm, CEA, Institut Curie, Institut national du cancer, ENS

Associations de patients

Collectif Triplettes Roses

Agir pour les femmes atteintes d'un cancer du sein triple négatif

Découvrir cette association ->
Patients en réseau

Développer des communautés pour les patients et leurs proches.

Découvrir cette association ->
France Asso Cancer et Peau

Prévention - Accompagnement - Recherche pour les cancers de la peau

Découvrir cette association ->